LA PAROLE QUI SAUVE

LA PAROLE QUI SAUVE

Claude & Julia Payan - Bonnes résolutions !

 

Le début d'une année c'est souvent le début de nouvelles résolutions que l'on prend. Si c'est fait avec de bonnes motivations, c'est très positif !!!  

Certains ont l'habitude de dire qu'on ne les tiendra pas de toute façon. Pas d'accord avec ça ! Prendre des résolutions qui correspondent à des choses qu'on sait être justes et nécessaires pour notre évolution, que ce soit dans le domaine spirituel, affectif ou de la santé, est positif.

Ensuite, on a besoin, en général, d'un « point de contact » pour libérer sa foi, c'est à dire d'un moment, d'un acte particulier qui nous sert de « starting bloc». 

Le démarrage d'une nouvelle année est un repaire logique et idéal

Le tout est de ne pas se lancer dans des résolutions avec ses propres forces, dans l'état d'esprit de prouver quelque chose ou même de chercher à gagner l'amour de Dieu.

Par contre chercher à plus plaire à Dieu et à ceux qui nous entourent est une bonne motivation. L'état d'esprit et la motivation avec lesquels ont fait les choses font toute la différence.

Il faut réaliser que les décisions qui sont importantes à prendre pour évoluer n'ont pas besoin de paraître hypra-spirituelles pour être spirituelles. Par exemple, rien de tel que des décisions inspirées par un désir de devenir hyper religieux pour qu'elles ne tiennent pas plus de deux ou trois jours, du genre : « Je vais prier 6 heures par jour »

Je ne veux pas dire par là qu'il ne faut pas décider de prier plus, loin de là, mais juste rappelez-vous qu'il n'y a rien de tel que prendre des décisions trop extrêmes ou légalistes pour vous décourager pour longtemps, à la vue de votre incapacité à les tenir.

Ne prenez pas de décisions à la place des autres !

Ne prenez pas, non plus, des décisions à la place des autres, du style : « Chérie, dorénavant nous allons nous lever tous les deux à 4 h du matin pour être plus spirituels » ou « Dieu m'a montré qu'on va vendre tous nos meubles ».

Rien de tel pour provoquer le résultat inverse à celui recherché et briser les gens autour de vous. Non, occupez-vous de vous ! Prenez des décisions qui vous engagent vous et vont vous rendre plus agréable pour les autres, à commencer par ceux qui vous entourent.

Quelques petits conseils (pas si petits selon sous quel angle on les regarde) :

  • Décidez de limiter la consommation de café (ou de tout autre excitant) par exemple, ne buvez pas de l'alcool chaque jour, limitez le sucre dans votre alimentation. Toutes ces choses sont ok à dose normale, mais à dose trop importantes, facteurs d'énervement, de stress, de dépression, et ont un effet sur la santé (savez-vous que le cancer se nourrit du sucre stocké dans votre corps ?).
     
  • Quand on prie pour nos problèmes, si on est à l'écoute du Saint-Esprit on l'entendra parfois exaucer notre prière en nous conseillant simplement une meilleure hygiène de vie et alimentaire. La tempérance étant un fruit de l'esprit. Il est illogique en effet de vouloir que Dieu nous guérisse et ne rien faire, en même temps pour ne pas tomber malades.
     
  • Décidez de perdre ce bide qui vous alourdit et déforme votre silhouette. Je ne crois pas aux régimes drastiques qui nous amènent à perdre pour mieux reprendre, mais je crois à une discipline que le Saint-Esprit peut nous communiquer. Le manque d'exercice est source de maladie et favorise la dépression. Pourquoi est-ce que je parle de ces choses ? Car la plupart des chrétiens que je connais souffrent des mêmes symptômes dont souffrent la plupart des non chrétiens. Ils ont donc la même mauvaise hygiène de vie. Et il semble que Dieu ne va rien faire, en réponse aux prières, si eux ne font pas quelque chose ! La prière ne doit pas devenir un paravent pour se laisser aller.
     
  • Vous êtes marié ? Prenez soin de votre conjoint avant qui que ce soit d'autre. Une église forte est composée de couples forts ! Décidez, si ce n'est pas déjà le cas d'avoir une vie sexuelle plus régulière et plus épanouie. C'est une faiblesse chez beaucoup de couples chrétiens, ils pensent pouvoir fonctionner en négligeant ce domaine. Résultat ils sont stressés, frustrés et irritables.
     
  • Décrétez, éventuellement, une réunion au sommet avec votre conjoint pour bien savoir si vous allez évoluer vers le plus ou le moins dans l'ensemble de votre vie à deux. Il n'est jamais trop tard pour revenir aux bonnes décisions.
     
  • Avez-vous des enfants ? Mettez-les aussi, en priorité, au bénéfice de l'amour que Jésus a répandu dans vos coeurs, en leur faisant bien comprendre que vous les aimez et que vous serez toujours là pour eux ; même si vous n'approuvez pas tous leurs choix. Ne passez pas votre temps à leur faire « manger » du Jésus matin, midi et soir, mais ayez un vrai comportement de père (ou mère), avec ce que ça implique bibliquement, comme Dieu est un père pour vous. C'est la meilleure façon pour qu'ils comprennent Dieu.

Voyez-vous le problème de beaucoup de chrétiens est qu'ils essayent d'être trop spirituels, en négligeant des choses très importantes qui font leur vie de tous les jours... et qui se répercutent justement directement dans leur vie spirituelle.

Ils se fixent un programme légaliste à suivre, mais ne reçoivent pas du Saint-Esprit la force de le mettre en pratique (car Dieu n'appuie pas le légalisme). 
Et ils retombent, ensuite, plus bas qu'ils étaient avant de vouloir s'élever plus haut.

Alors au lieu de décider en ce début d'année d'être « super chrétien », qui a les réponses à tous les problèmes de tous les gens qui l'entourent, qui prie 4 heures par jour, qui jeûne 40 jours, décidez déjà d'être un chrétien normal : qui a de la tempérance, qui a chaque jour une communion avec Dieu et qui est un pilier dans et pour sa propre famille. Déjà un beau programme n'es-ce pas ? 



09/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres