LA PAROLE QUI SAUVE

LA PAROLE QUI SAUVE

Il peut encore te relever - Parfait Beugré

 
 


Sais-tu en vérité pourquoi la femme adultère a été pardonnée par Christ, et justifiée aux yeux de ces accusateurs ?

Jésus Christ est le Dieu des cas impossibles aux yeux des hommes. C’est le temps de prendre une décision ferme et de saisir l’opportunité de servir dignement Christ. Pour toi qui est sous le joug de la culpabilité à cause de ce que tu es retombé dans le péché à un moment donné de ta marche chrétienne, ou même récemment, quelques instant plutôt, quelques jours plutôt, quelques semaines, mois etc…et qui ressent cette tristesse qui vient du Dieu Vivant qui produit dans ton cœur le désir ardent de te repentir, en lisant ce message, sache que Christ t’aime encore et peut et souhaite te restaurer. Cela est encore possible, mais à une condition. C’est ce que le Saint Esprit va nous montrer maintenant.

1 Jésus se rendit à la montagne des oliviers.
2 Mais, dès le matin, il alla de nouveau dans le temple, et tout le peuple vint à lui. S'étant assis, il les enseignait.3 Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère; et, la plaçant au milieu du peuple,
4 ils dirent à Jésus : Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère.5 Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu ?

 

 
6 Ils disaient cela pour l'éprouver, afin de pouvoir l'accuser. Mais Jésus, s'étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre.7 Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit : Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.

 

8 Et s'étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre.9 Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu'aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu.

 

10 Alors s'étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit : Femme, où sont ceux qui t'accusaient ? Personne ne t'a-t-il condamnée ?11 Elle répondit : Non, Seigneur. Et Jésus lui dit : Je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus.



Gloire à Dieu ! Le Mystère que l’Esprit de Dieu nous accorde ici est fondamental pour restaurer ta vie. Il existe d’énormes secrets qui sont donnés dans ces versets, mais celui qui nous concerne dans cette pensée est le suivant :

Bien-aimé, la femme dont parlent ces versets a été SURPRISE EN FLAGRANT DELIT D’ADULTERE. Elle est absolument coupable, il n’y avait pas d’excuse ni de près ni de loin, pas de justification possible, pas de concours de circonstances, ni circonstances atténuantes et j’en passe. Rien ! Elle était Coupable. Amen ! Mais voici maintenant le secret que le Saint Esprit nous donne :

Sais-tu en vérité pourquoi la femme adultère a été pardonnée par Christ, et justifiée aux yeux de ces accusateurs ?

  • Quelqu’un me dira « parce que Christ à parler à ces détracteurs »
  • Quelqu’un d’autre dira « parce que Christ par sa grande sagesse a démontré que ces accusateurs était plus coupable qu’elle »
  • Quelqu’un me dira encore « parce que Christ est plein de miséricorde et qu’il n’est pas venu pour perdre les brebis mais pour qu’elles aient la vie éternelle ».

Oui, tout ceci est juste et vrai. Mais il y a quelque chose de plus profond ici que le Saint Esprit souhaite te communiquer

Si la femme adultère a été justifiée aux yeux de ces accusateurs, et qu’elle a été restaurée, c’est parce qu’en vérité la femme adultère est restée au pied du Maitre Jésus Christ du début à la fin de son «procès »Hallelujah ! . Oui bien-aimé, elle demeura au pied du Seigneur du début à la fin.
  • Pendant l’accusation :
    3 Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère; et, la plaçant au milieu du peuple,4 ils dirent à Jésus : Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère.
  • Lorsque Jésus parlait à ces détracteurs :
    7 Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit : Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.

    9 Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu'aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu.
  • Apres que ces détracteurs soit parti, elle resta quand même :
    10 Alors s'étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit : Femme, où sont ceux qui t'accusaient ? Personne ne t'a-t-il condamnée ?
  • Jusqu’à ce que Jésus lui parle, elle resta au pied du Maitre :
    11 Elle répondit : Non, Seigneur. Et Jésus lui dit : Je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus.

Bien-aimé, je ne sais ce que tu as pu faire, ce que tu as pu dire, ce que tu as pu penser, mais le Saint Esprit t’annonce maintenant, que peu importe ce que cela peut être, peu importe ce que tu traverses, peu importe ce que tu souffres, DEMEURE AU PIED DE JESUS et tu repartiras avec une restauration totale. Et ni le diable, ni les hommes, ni les démons ne pourront continuer à accuser ta conscience car tu demeures par ton obeissance à la parole, au pied de celui qui JUSTIFIE, dont le nom est JESUS CHRIST LE ROI DE GLOIRE, Amen !

Que Dieu te bénisse, Jésus t’aime tant ! Sache-le et prends la ferme décision de te détourner du mal. Il y’a encore de l’Espoir pour toi. Hallelujah…
Cette pensée du jour a été écrite par Parfait Beugré

 



29/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres