LA PAROLE QUI SAUVE

LA PAROLE QUI SAUVE

Peut-on envisager une autre voie de la réussite… sous la direction du Seigneur ? - Maurice Kuti Mbuiti

 

 

 

Désormais tout homme aura une part de responsabilité dans son épanouissement, son progrès voire sa réussite ! Genèse 3 : 19 19 C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière. Ce passage nous rappelle le jugement sévère que Dieu prononça contre Adam et à toute sa progéniture suite à sa désobéissance. En effet, depuis la nuit des temps, ce verdict du Seigneur demeure. Il n’a pas été aboli ni atténué. Qu’on le veuille ou pas : «bezeat apeca tocal lehem» à la sueur de ton front tu te nourriras… L’homme Adam doit désormais travailler la terre pour subvenir à ses besoins. La réussite dépendra en partie de l’effort, du sacrifice et du travail. Désormais tout homme aura une part de responsabilité dans son épanouissement, son progrès voire sa réussite. C’est l’une des conséquences de la chute. Il en sera ainsi jusqu’au retour à la poussière. C’est un décret irréfutable du Dieu Souverain. Evidemment Dieu l’accompagne dans ce processus. Adam va cultiver la terre mais c’est Adonaï qui va faire pleuvoir et pousser les légumes. Dans la parabole de deux fils lequel a-t-il fait la volonté du père ? Le Seigneur Jésus dans cette parabole met en évidence la valeur du travail et de l’effort. Nous ne pouvons pas nous contenter seulement de la prière, de jeûne, et de la délivrance pour atteindre le firmament de l’abondance ou de la prospérité. Est-ce contre le jeûne et la prière ; loin de nous cette pensée car ça fait partie de nos exercices spirituels. Bien au contraire nous voulons encourager le travail dans nos églises. Nos enfants, nos jeunes doivent aller à l’école pour préparer leur avenir. IL nous faut dans nos églises des médecins, des avocats, des ingénieurs, des infirmiers; des professeurs, des chefs d’entreprises, des hommes d’affaires etc… Cela ne pourrait être une réalité que si nous prenions conscience de ce que la Parole nous révèle par rapport au travail et à notre destinée. Il nous arrive parfois de faire de mauvais choix dans ce domaine; si nous nous soumettons au Seigneur, son Esprit nous guidera sans faute. Nous ne recevons des subsides d’aucune organisation pour la plupart de nos églises. Il nous faut donc ces hommes et femmes nés de nouveau qui soutiendront l’Eglise et la mission d’aujourd’hui et de demain. Il y a quelques années quelqu’un est venu nous présenter son fils qui venait d’échouer sa licence d’économie dans une université. Son fils ne voulait plus du tout travailler alors que c’était un garçon très brillant. Le père voulait qu’on fasse de son fils un prédicateur. Certes la moisson est grande et qu’il y a peu d’ouvriers mais le Seigneur ne veut pas se contenter des fainéants dans son royaume. L’apôtre Paul a bien compris cela lorsqu’il dit : 2 Thessaloniciens 3 : 10 10 Car, lorsque nous étions chez vous, nous vous disions expressément : Si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus. Figurez-vous que tout le corps du christ cessait de travailler ; nous ne pensons pas un seul instant revivre l’expérience de la descente de la manne du ciel comme autrefois avec les enfants d’Israël. En tout cas le contraire ne serait qu’une simple illusion. Si quelqu’un pense avoir perdu sa prospérité suite à un sort ou une malédiction. Ok, on priera pour lui; mais qu’il ne s’imagine pas retrouver sa prospérité sans se prendre en mains lui-même. Cela étant nous devons coopérer avec le Seigneur et être en accord avec sa Parole afin que la bénédiction nous accompagne. Le psalmiste précise bien cette idée en disant : Psaumes 128 : 2 2 Tu jouis alors du travail de tes mains, Tu es heureux, tu prospères. «Yegiya capera ki tokel achereka ve tov lek.» En d’autres termes; tu mangeras le produit du travail de tes paumes; tu seras heureux et tu prospéreras. Voilà donc une autre voie plausible vers la prospérité sous la conduite du Seigneur. La vie en abondance, que le Seigneur Jésus nous offre, est une vie spirituelle avec différents aspects et paramètres; cette vie n’exclut pas le travail encore moins l’effort. Que le Seigneur vous bénisse. Cette pensée du jour a été écrite par Maurice Kuti Mbuiti



26/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres