LA PAROLE QUI SAUVE

LA PAROLE QUI SAUVE

Jacob, qui es-tu? - Frédéric Emane

 

Nous ne sommes pas définis par nos sociétés, notre couleur de peau, notre nationalité, notre niveau social, ni même par notre popularité, mais nous sommes définis par ce que Dieu dit de nous
© Photographe Ugurhan Betin - Istockphoto.com

 

24 Jacob demeura seul. Alors un homme lutta avec lui jusqu'au lever de l'aurore.25 Voyant qu'il ne pouvait le vaincre, cet homme le frappa à l'emboîture de la hanche; et l'emboîture de la hanche de Jacob se démit pendant qu'il luttait avec lui.Lire la suite

 

Jacob est un des personnages importants des Saintes Ecritures. Il est célèbre pour avoir volé le droit d'aînesse de son grand frère jumeau Esaü. Hasardeuse expérience qui lui vaudra le courroux de ce dernier et le poussera à vivre en exile pour ne pas être tué par lui. Après 20 années d'exile passé chez son oncle Laban, Jacob repart vers 'le pays de son père' après que Dieu le lui ait ordonné. C'est dans ce contexte qu'une nuit, il va lutter avec un 'homme' jusqu'à l'aurore, et que son nom sera changé de Jacob en Israël.

Dans la culture Juive, le nom rapporte à l'identité même de la personne. Il définit son avenir, sa destinée, les expériences bénissantes ou non que l'individu expérimentera. C'est ainsi que Jabets a eut une vie malheureuse parce que son nom signifie misère. De même Malchus, dont le nom signifie malheur est le seul soldat à qui l'on ait coupé une oreille pendant l'arrestation de Jésus près du jardin de Gethsémané. Jésus l'arrêtera en disant que celui qui vit par l'épée mourra par l'épée. Ensuite Il va guérir le soldat de façon miraculeuse. Ce soldat s'appelait Malchus. Malchus et Jabeats étaient sûrement ce type de personne qui, même quand tout le monde réussi, ils échouent.

Ainsi, lorsque l''homme" demande à Jacob son nom, c'est bien plus que son nom qu'il lui demande. En réalité, Dieu lui pose la question de son identité, il lui demande "Qui es-tu?" Automatiquement Jacob répond "Mon nom est Jacob" autrement dit "Je suis un voleur" car en effet, Jacob veut littéralement dire "voleur, usurpateur". A ce moment on lui dit "non, ton nom est désormais Israël", "celui qui a combattu avec Dieu". Alors que Jacob rentre de son exile de 20 années, le Seigneur lui donne une profonde révélation: toutes les expériences et les difficultés qu'il a traversées chez Laban, est un moyen par lequel Dieu l'a transformé. Jacob n'est plus un voleur, mais il est une nouvelle créature grâce à la transformation opérée par Dieu en Lui. Il est désormais un combattant.

S'il y avait une question que j'aimerais te poser aujourd'hui ce serait la suivante; "Qui es-tu?"

Beaucoup d'entre nous nous voyons encore à travers le spectre de nos vies passées, de nos erreurs passées. En réalité nous sommes de nouvelles créatures en Christ, renouvelées et régénérées. Tu n'es plus ce voleur de quartier, ou cette prostituée connue dans la ville car Jésus t'a renouvelé. Nous ne sommes pas définis par nos sociétés, notre couleur de peau, notre nationalité, notre niveau social, ni même par notre popularité, mais nous sommes définis par ce que Dieu dit de nous dans les Saintes Écritures. Le Seigneur à pour toi des plans de paix et de bonheur. Tu es la tête et pas la queue; le/la premier(e) et pas le/la dernier(e).

Que le Seigneur nous révèle aujourd'hui qui nous sommes en Lui.

Que Dieu vous bénisse



13/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 51 autres membres