LA PAROLE QUI SAUVE

LA PAROLE QUI SAUVE

Religieux ou spirituel : les différences N°15 Escroc ou bienfaiteur ?

 
        Religieux ou spirituel : les différences N°15 Escroc ou bienfaiteur ?   
 
 Par Carlo Brugnoli 
 
Des loups en vêtements de brebis

«Malheur à vous, maîtres de la loi et pharisiens, hypocrites! Vous prenez aux veuves tout ce qu'elles possèdent et, en même temps, vous faites de longues prières pour vous faire remarquer. C'est pourquoi vous serez jugés d'autant plus sévèrement!» Matthieu 23 : 14.

Ce reproche est d'une étonnante densité. Nous pouvons y discerner deux éléments:

1. Vous dérobez argent et biens au nom de Dieu

Un pasteur africain, âgé et hautement respecté, soulignait, devant un parterre de près de deux mille responsables venus de plusieurs pays et continents, les déviances apparues dans de nombreux milieux chrétiens en ce domaine:
- La «mendicité évangélique», qui consiste à harceler de demandes financières tous ceux qui passent sur notre route, plutôt que de travailler avec sérieux et de dépendre de Dieu.
- Le «mensonge prophétique», plus subtil mais plus grave, qui manipule son prochain par de prétendues révélations: «Dieu m'a dit que tu devais...», «Dieu m'a montré que tu étais pour moi...», «J'ai rêvé que tu m'apportais...»

Après avoir dénoncé bien d'autres pratiques douteuses sur le plan financier, cet homme réputé ajoutait: «Si vous gagnez des membres pour l'argent, vous ne bâtissez pas une église mais une poubelle!»

La générosité est une caractéristique du Royaume de Dieu. Elle doit se pratiquer fidèlement, mais aussi librement et joyeusement. L'esprit religieux, à l'inverse, manipule, trompe, flatte, culpabilise; sa motivation est égocentrique, animée par l'amour de l'argent ou la crainte de manquer du nécessaire.

«Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l'argent. Les pharisiens entendaient toutes ces paroles et se moquaient de Jésus, car ils aimaient l'argent. Jésus leur dit: «Vous êtes des gens qui se font passer pour justes aux yeux des hommes, mais Dieu connaît vos coeurs. Car ce que les hommes considèrent comme grand est détestable aux yeux de Dieu.»
Luc 16 : 13-15

2. Vous agissez ainsi envers les plus faibles jusqu'à ce qu'ils soient complètement dépouillés

La veuve et tous les affligés en général sont insécurisés et vulnérables. Jésus y est particulièrement sensible: il ressuscite le fils de la veuve de Naïn et il souligne la générosité de celle qui a donné de son nécessaire. Il raconte l'histoire de la veuve importune qui, finalement, obtient justice.
Les pharisiens de tous les temps et de toutes les cultures, eux, profitent de la fragilité des plus faibles pour «dévorer leurs maisons». C'est affreux, mais c'est ainsi. Que de scandales financiers l'amour de l'argent, sous couvert de religiosité, ne produit-il pas?
Dans ce domaine encore, l'opposition entre l'esprit religieux et l'Esprit Saint est totale.

«Cessez de m'apporter des offrandes [...], j'en ai horreur; cessez vos célébrations [...], je n'admets pas un culte mêlé au crime. Je déteste vos fêtes, vos cérémonies sont un fardeau pour moi, je suis fatigué de les supporter. Quand vous étendez les mains pour prier, je me bouche les yeux pour ne pas voir. Vous avez beau faire prière sur prière, je refuse d'écouter [...]. Cessez de faire le mal. Apprenez à bien faire, préoccupez-vous du droit des gens, tirez d'affaire l'opprimé, rendez justice à l'orphelin, défendez la cause de la veuve.» Esaïe 1 : 13-17

Mise en page de Marianne Dubois

Carlo Brugnoli est disponible pour enseigner dans votre groupe de jeunes, votre église, votre région. Cet enseignement est gratuitement à votre dispositionen vidéo sur le site: www.carlobrugnoli.net
 
 
 


24/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres