LA PAROLE QUI SAUVE

LA PAROLE QUI SAUVE

Pâque

Préparé par le Père Nassim Kastoun Kobayat - Akkar - Avril 2004 - Temps des Pâques Pâques: fête païenne Pâques est une fête de printemps qui célèbre le renouveau, la renaissance, la fertilité, la victoire de la lumière sur les ténèbres. Elle est fêtée depuis l'Antiquité. Une légende qui nous vient de la Grèce antique nous raconte que Coré (ou Perséphone ou encore Proserpine), la fille de la déesse de la terre Cérés (ou Déméter), fut enlevée et se trouvait enfermée dans le monde des ténèbres, otage du dieu des enfers, Hadès (ou Pluton). Sa mère bouleversée de chagrin, protesta à sa manière et sema la désolation sur terre, elle n'avait plus le courage d'accomplir sa tâche : faire pousser la vie, elle rendit la terre stérile, l'hiver témoigne encore de sa tristesse. Les autres dieux protestèrent auprès de Zeus, le plus puissant des leurs, comment allaient-ils pouvoir recevoir leurs offrandes, être honorés si plus rien ne poussait, pas la moindre céréale, pas le plus petit fruit... Zeus convoqua Démeter à l'Olympe et lui intima l'ordre de se reprendre. La déesse de la terre qui avait un sacré caractère, refusa de reprendre du service, pas question d'assurer la régénération de la vie, à moins de pouvoir revoir sa fille. Zeus proposa un temps partagé. Le dieu des enfers, Hadès, finit par accepter l'accord, il fut convenu que Perséphone partagerait son temps entre les deux mondes, 2/3 avec sa mère, 1/3 avec Hadès. C'est à l'équinoxe de printemps que Perséphone réapparût, la déesse de la terre tint sa promesse et fit renaître la nature : bourgeons, fleurs et boutons vinrent témoigner du retour de la fille aimée, et avec elle, du retour de la lumière grâce à l'amour. Pâques: fête Chrétienne Chez les Chrétiens, Pâques est une date importante qui commémore la résurrection de Jésus-Christ (la renaissance) après sa mise à mort sur la croix. Le Christ est glorifié car Dieu l'a ressuscité. Elle fait partie de l'ensemble des mystères du Christ et offre aux fidèles un temps d'élévation et d'entraînement spirituels, de pénitence et de prières, de lutte contre le péché. Le calcul de la date de Pâques reste un calcul complexe puisque Pâques tombe le premier dimanche après la première pleine lune qui suit l'équinoxe du printemps. De plus, Pâque soit impérativement tomber entre le 22 mars et le 25 avril. De sa date dépendent les autres fêtes mobiles de la quinzaine précédente et de la quinzaine suivante. Avant pâques - Le Carême Période qui va du mercredi des Cendres à la veille du vendredi saint. Jésus Christ passa 40 jours dans le désert, en souvenir les chrétiens observent un demi-jeûne (ni viande, ni graisse) pendant la même durée qui a pour objectif de les purifier, de renouveler leur baptême et leur foi pour les préparer à la résurrection du Christ, manifestation de la gloire de Dieu. Le mercredi des Cendres marque le début du Carême. Les chrétiens se rendent à l'église pour la distribution des cendres, rappelant à l'homme sa condition humaine, il n'est que poussière qui retourne à la poussière. - Les Rameaux Le dimanche des Rameaux précède le dimanche de Pâques, il rappelle l'ascension du christ à Jérusalem, accueilli par le peuple semant de petites branches de palmier sous ses pas pour former un tapis honorifique. En souvenir, à cette date, les chrétiens font bénir des branches de palmier ou de buis ou encore d'if selon les contrées, qui sont supposées porter bonheur toute l'année. - Le Vendredi Saint Le vendredi Saint est le vendredi suivant le dimanche des Rameaux, c'est le jour où Jésus-Christ est mort sur la croix, un jour de peine, de souffrance et de prières. La consommation de viande est formellement interdite. Ce jour là les chrétiens suivent le chemin de croix de Jésus-Christ, se souviennent des étapes de son calvaire. Pâques - Le dimanche de Pâques Le jour de Pâques célèbre la résurrection de Jésus-Christ. C'est le jour où les disciples de Jésus se rendirent à son tombeau pour le découvrir vide. Ils rencontrèrent ensuite Jésus, ressuscité, preuve absolue de la gloire de Dieu, ils s'empressèrent de divulguer la nouvelle, à une période de doute, de souffrance, de péché succède la grâce. Traditionnellement, l'agneau Pascal est consommé le jour de Pâques. Pâques est un jour de festin, de fête et de joie Symbolisme de l'agneau L'agneau (en troupeau) est le symbole de l'homme en groupe, dont il assure la survie. La prévenance du berger symbolise la tendresse de Dieu pour son peuple ou celle des "pasteurs" (d'âmes) pour leurs "ouailles". En outre, la docilité des agneaux est comparable à la droiture du Juste ("suivre le droit chemin "). L'agneau égorgé est quant à lui doublement symbolique: il est l'image de l'innocence et de la douleur opprimées, du "Juste souffrant"; mais il est aussi un bien appartenant à un maître, symbole du rachat après la faute, une offrande expiatoire. C'est sur la base de ce symbolisme de l'agneau pascal que se développera la symbolique du sacrifice de Jésus. La chair de l'agneau (ou du chevreau), préparée comme un mets, évoque la joie des festins et la force vitale puisée dans la nourriture. Le Christ, Agneau de Dieu, symbolise, dans l'iconographie chrétienne primitive, toutes les réalités évoquées par l'Écriture; il est modèle d'obéissance et de douceur, victime, rédempteur, purificateur, aliment. Pâque: fête juive (Pessah en hébreu) La fête juive de Pâques est l'une des fêtes la plus importante dans la religion juive, elle célèbre la sortie d'Égypte, la naissance d'Israël en tant que peuple, elle est la fête de la liberté, celle de la délivrance, de la fin de l'esclavage. D'après la Hagada (livre de textes et rituels récité les 2 premiers soirs de Pessah) chaque juif à le devoir de se considérer comme s'il était sorti lui même d'Égypte. Pessah s'appelle aussi la fête des Matzoth. Les matzoth sont des galettes de pâte non levée qui sont consommées durant la fête en souvenir du pain non levé emporté par les hébreux à la sortie d'Égypte. Durant la fête de Pessah toute pâte levée (appelée Hamets) est interdite, les juifs ne doivent même pas en posséder. Les rituels : - Le jeûne des premiers nés La dernière plaie d'Égypte était la mort de tous les premiers nés males. Seuls les habitants qui avaient tracé une marque sur le linteau de leur porte étaient épargnés. La veille de Pessah un jeûne des premiers nés males est observé. - La chasse au Hamets Le hamets représente tous les produits fermentés constitué de l'une de ces cinq céréales : Blé, orge, avoine, épeautre et seigle. Dans toutes les maisons juives, la semaine qui précède Pessah donne lieu à un grand nettoyage et à une chasse au hamets. Tout le hamets doit être donné, détruit ou vendu. La veille de Pâques, toute la famille recherche les dernières miettes éventuelles de hamets. - Le Seder C'est une obligation de se réunir les deux premiers soirs de Pessah pour raconter en détail le récit de la sortie d'Égypte et d'y associer un rituel transmettant la signification de la fête étroitement associée à la libération, à la fin de l'asservissement. C'est pourquoi des objets et des mets particuliers sont présents à la table du Seder, ils symbolisent des éléments du récit (boire 4 verres de vin en se penchant du côté gauche, représente la libération des Hébreux par exemple) Pâques : fête orthodoxe Pour les Grecs, Pâques est la fête religieuse la plus importante ( elle dépasse de beaucoup la fête de Noël), elle est traitée avec beaucoup de faste et donne lieu à de grandes processions destinées à préparer la Résurrection du Christ. (Celle d'Athènes ou de Corfou sont assez spectaculaires). La semaine de Pâques, commence dès le lundi (le jeudi pour les catholiques) et se caractérise par un véritable jeûne, difficile car véritablement respecté. Le dimanche de Pâques marque la fin des privations, et l'abondance des mets vient faire oublier le jeûne, l'agneau à la broche est très répandu. Samedi Saint, à minuit, le prêtre annonce la résurrection du Christ dans l'avant-cour de l'église. Au moment où le " CHRISTOS ANESTI " est prononcé par le prêtre, les fidèles allument leur cierge à la flamme offerte par celui-ci. Les cloches sonnent à toute volée, les personnes brillant de joie s'embrassent et se félicitent en se disant " CHRISTOS ANESTI " et l'on se quitte, le cierge allumé à la main. En rentrant à la maison, le chef de famille trace en haut de l'embrasure de sa porte avec la fumée du cierge, le signe de la croix. Ensuite, ces cierges sont gardés près des icônes. Puis, on se met à table pour casser les œufs rouges et manger la soupe traditionnelle (maghiritsa). La coutume, plus caractéristique encore, liée à la fête de Pâques, est l'agneau à la broche que l'on fait cuire en plein air. Partout en Grèce, le dimanche de Pâques, on installe soit dans les cours des maisons, soit dans des terrains vides ou à la campagne, des broches pour faire rôtir l'agneau. La broche est tournée lentement par une personne qui enduit de temps en temps l'agneau avec un mélange d'huile, d'origan et de citron à l'aide d'un pinceau. Dans plusieurs villes de Grèce comme Lamia, Lévadia, Arachova et Amfissa, les broches sont installées sur les trottoirs et les passants peuvent s'associer à la fête. Dans tous les cas, il ne faut pas oublier que la religion est vraiment le ciment de la nation grecque. Pendant les 400 à 500 ans de l'invasion turque, c'était le seul moyen pour les Grecs de garder leur identité grecque, les turcs ayant interdit l'enseignement de la langue grecque, l'exercice de la religion .... Toute proportion gardée, les Grecs faisaient comme aujourd'hui les femmes afghanes: écoles souterraines, apprendre à lire et à écrire en cachette etc. "Joyeuses Pâques" en langues étrangères KALO PASKA (grec) FOUAI HWO GIE QUAI LE (chinois) EID-FOSS'H MUBARAK (arabe) SRETUN USKRS (croate) VESELE VANOCE (tchèque) FROHE OSTERN (allemand) KALO PASKA (grec) BUONA PASQUA (italien) SOUK SAN VAN EASTER (laotien) SREKEN VELIGDEN (macédonien)



26/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 51 autres membres