LA PAROLE QUI SAUVE

LA PAROLE QUI SAUVE

L’EPREUVE JUSTE AVANT LA VICTOIRE

L’EPREUVE  JUSTE AVANT LA VICTOIRE

Si vous expérimentez le trouble, le chagrin et la souffrance, il se peut que Dieu emploie ces moyens pour travailler dans votre être intérieur selon ses desseins. Il s’agit le plus souvent du travail souverain de notre Dieu qui révèle un plan parfait connu de lui seul. Au travers de toutes les souffrances du peuple de Dieu, Il est à l'œuvre. Le miracle suit de près les épreuves.

Etudiez votre bible et vous y verrez le même schéma se reproduire dans les vies de tous ceux qui font partie du peuple de Dieu. Dans chacun des cas, quand Dieu commençait à accomplir sa promesse, tout semblait d'abord s'écrouler autour d'eux !

Rappelez vous de Daniel et des trois jeunes Hébreux. Ils se sont offerts eux-mêmes à une vie de sainteté et de séparation du monde et de ses plaisirs. Daniel s’était lui-même engagé dans une vie de prière, de larmes et d’intercession mais qu'est-ce que cela lui a rapporté, à lui et à ses trois amis Hébreux ? L’épreuve, juste avant la victoire !

Tu n'iras pas de l’endroit secret de la prière au sommet de la montagne de la victoire, tu iras dans la fosse aux lions. Tu n'iras pas de la consécration à une vie faite uniquement de facilité et de bénédictions, tu iras dans la fournaise ardente. Ces hommes n’avaient pas peur de rencontrer le chagrin et la souffrance parce qu’ils savaient que tout finit toujours en Dieu, qui a ses propres voies. Il fallait rencontrer des lions et passer par la fournaise ardente pour atteindre la volonté parfaite de Dieu.

Souviens-toi d’Elisée. Dieu lui avait donné la glorieuse promesse d’un réveil spirituel dans le pays, de l'effusion d'une pluie abondante, d’un jour nouveau de victoire pour le peuple de Dieu, et de la chute d’Achab et de Jézabel. Mais regarde le trouble qui a explosé dès que la promesse a été donnée. Jézabel menaçait sa vie, le poussant à se cacher dans les montagnes. Les puissances mauvaises tuèrent les prophètes de Dieu et le pays continua dans la méchanceté et la sécheresse. En fait, la Parole de Dieu semblait être une mauvaise farce.

Peux-tu imaginer combien Elisée a dû être confus ? « Quelle est cette réponse à la prière ? J’ai tout abandonné. Où est le Seigneur ? Sa promesse a-t-elle échouée ? » mais pendant tout ce temps-là, Dieu faisait exactement ce qu’il avait dit qu’il ferait. Le trouble devait rapidement passer et la réponse devait bientôt arriver.

Christ a laissé à ses disciples une promesse qui aurait dû les faire passer au-delà de tout trouble et de toute peine, mais ils étaient tellement désemparés qu’ils ne s’en rappelèrent pas. Il leur avait dit : « Après ma résurrection, je vous précèderai en Galilée » (Matthieu 26:32)

En d’autres termes, « N’essayez pas de comprendre. Ne vous posez pas de questions en ces temps de trouble. Ce n’est pas votre combat. Dieu est à l’œuvre ! Quand tout sera fini, j’irai encore devant vous. Votre berger sera toujours là. » Quelle parole pleine d’encouragement !



08/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres