LA PAROLE QUI SAUVE

LA PAROLE QUI SAUVE

Les sept Grandes Pâques de la Bible

 

Les Sept Grandes Pâques de la Bible

 

(Édition 4.0 19950421-19970207-20080410)

 

Cette œuvre explique la séquence des sept grandes Pâques de la Bible et leur signification dans la montée jusqu'à l'arrivée du Messie dans l'Incarnation. Les signes avant-coureurs de la Pâque sont expliqués. La signification des Pâques dans l'Exode, à la chute de Jéricho, avec Gédéon, Ézéchias, Josias, Esdras et, finalement, le Messie est ensuite discutée. On explique la structure des Pâques en relation avec la vie d'un homme, le système du Jubilé et les paraboles dans Genèse 2:9, Zacharie 4:3-6 et Luc 3:7-14. Les années de l'arbre, dans Luc 13:6-9, prennent une plus grande signification ou importance suite à cet ouvrage.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

 

(Copyright ©1994, 1995, 1997, 2008 Wade Cox)

(Tr. 2003, rév. 2011)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 

 

    

Les Sept Grandes Pâques de la Bible [107]

 

Les Signes avant-coureurs de la Pâque

 

L'indication de ce qui est impliqué dans le transfert de l'autorité des systèmes mondiaux est obtenue de Genèse 3:15.

 

Genèse 3:15  Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. (LSG)

 

Le terme ici pour postérité est zer'a, qui est au singulier. Nous avons donc affaire au concept d'une postérité singulière, c'est-à-dire Christ ; la femme est Israël autant que l'Église. Les Païens sont placés dans l'Israël spirituel. L'Église est Israël. Mais la nation entière d'Israël, c'est-à-dire les descendants physiques de Jacob, n'est pas encore dans l'Église. Cette Église est un tout unifié, Dieu étant en tous comme un tout. Nous avons affaire au transfert de l'autorité du système mondial dans ce processus. Ce transfert de l'autorité met fin à ce monde actuel et commence le Millenium.

 

La Pâque a été établie avant l'octroi de la Loi au Sinaï. La Pâque est ainsi, par les activités de Dieu, adjacente à la Loi de Moïse. Elle a existé avant la Loi de Moïse, tout comme les Sabbats et les récoltes, en général. Les Jours Saints symbolisent le transfert de l'autorité du système actuel au système Messianique qui vient. Ce système est centré à Jérusalem. C'est pourquoi les Fêtes, les Nouvelles Lunes et les Sabbats sont attaqués et déguisés par le Christianisme moderne. Ils ne comprennent pas ce qui arrive. Une fois que nous arrêtons d'observer les Lois de Dieu, c'est-à-dire tous les Dix Commandements sur lesquels reposent toute la Loi et les Prophètes, notre compréhension est enlevée.

 

Il y a même eu des précurseurs à la Pâque de l'Exode ; ceux-ci devraient être examinés.

 

La Chute de Sodome et de Gomorrhe

 

Le type d'activité impliqué dans le transfert et la condamnation du système mondial sont illustrés dans la chute de Sodome et de Gomorrhe. Genèse 19:3 indique que nous voyons une forme de Pâque, un précurseur à la séquence réelle des Pâques qui ont suivi l'Exode. Tous ces textes sont là pour une raison.

 

Genèse 19:3  Mais Lot les pressa tellement qu'ils vinrent chez lui et entrèrent dans sa maison. Il leur donna un festin, et fit cuire des pains sans levain. Et ils mangèrent. (LSG)

 

Le pain sans levain est ici pour un but. Aucun pain avec levain ne sera offert avec un sacrifice (Exode 23:18; 34:25; Lévitique 2:11; etc.). Cet événement a été utilisé pour représenter un sacrifice. Il y a eu sept grandes Pâques, mais cet événement était leur précurseur, de la même manière que Christ était un précurseur des sept églises, comme une huitième. Le concept est obtenu du Temple de Salomon, où il y avait dix chandeliers avec sept bougies chacun. Le Tabernacle de David en avait seulement un et était, en effet, une continuation du Tabernacle dans le désert. Le premier chandelier symbolisait Christ, les sept suivants symbolisaient les sept Églises et les deux derniers représentaient les Deux Témoins. Cette séquence dure de Christ jusqu'à la restauration de la fin et son retour. Les dix chandeliers avaient soixante-dix bougies, qui représentaient, à leur tour, le Conseil étendu des Anciens. La représentation s'appliquant à l'Église a donc prédit le déplacement de l'autorité du Sanhédrin à l'Église. Les soixante-dix Anciens étaient eux-mêmes une représentation du système céleste, comme nous le voyons d'Hébreux (voir aussi l'étude Les Oracles de Dieu (No. 184)).

 

Ce sacrifice a été fait avant que les anges ne détruisent Sodome et toutes les terres sur la rive à l'est du Jourdain. Lot avait pris toutes les meilleures terres des Sodomites. Abraham lui avait donné le premier choix. Christ, en fait, a montré à Lot ce qu'il ferait pour arracher violemment les terres des nations et les donner à la famille d'Abraham.

 

Pâque 1 : La Chute de l'Égypte

 

La première grande Pâque a été la chute de l'Égypte ; elle a été traitée en détail dans les études Moïse et les Dieux d'Égypte (No. 105) et aussi La Pâque (No. 098). Voir aussi La Chute de l’Égypte (No. 36) : La Prophétie des Bras Cassés de Pharaon.

 

Pâque 2 : La Chute de Jéricho

 

La deuxième grande Pâque a été quand la Terre Promise a été donnée à Israël. Ainsi, la première Pâque les a délivrés et la deuxième Pâque les a placés dans leur pays. Josué 5:7 dit :

 

Josué 5:7  Ce sont leurs enfants qu'il établit à leur place ; et Josué les circoncit, car ils étaient incirconcis, parce qu'on ne les avait point circoncis pendant la route. (LSG)

 

Israël a erré quarante ans dans le désert. Les hommes étaient tous incirconcis. C'était une façon de définir une génération d'une autre. C'était aussi une indication que, durant les quarante Jubilés de l'Église dans le désert depuis le Messie, les Païens ou les incirconcis entreraient dans le Royaume, tandis que les circoncis ne le feraient pas. Ce délai a été utilisé pour définir la période de temps entre l'Avènement d'un Messie, le Messie d'Aaron ou le Messie-Sacrificateur, et le deuxième Avènement du Messie d'Israël, en tant que Roi et conquérant. Les circoncis qui sont morts dans le désert étaient Juda. Ils ont eu l'option d'être dans l'Église, sous le Messie, mais ils l'ont rejetée. Ils sont morts dans le désert des quarante Jubilés sous l'Église. Ce sont les incirconcis, les Païens, qui ont été placés dans l'Église. La période incirconcise indiquait donc les Païens qui étaient placés dans Israël. N'importe quel Israélite aurait dû savoir, d'après ces textes, que les Païens allaient être placés dans Israël.

 

En entrant à Canaan, les hommes d'Israël ont été circoncis à Guilgal, à l'aide d'un silex. Guilgal signifie un roulement au loin. De là, le silex, qui était Dieu, a roulé loin d'Israël le péché ou le reproche de l'Égypte. Nous pouvons établir le temps exactement. C'était à la Pâque. Ils ont pris Jéricho après la Pâque.

 

Josué 5:10-11 10 Les enfants d'Israël campèrent à Guilgal ; et ils célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du mois, sur le soir, dans les plaines de Jéricho. 11 Ils mangèrent du blé du pays le lendemain de la Pâque, des pains sans levain et du grain rôti ; ils en mangèrent ce même jour. (LSG)

 

Ils ont mangé la manne dans le désert. Après qu'ils ont mangé des produits alimentaires de Canaan, la manne a cessé et ce, le jour même. Le premier jour des Pains sans Levain, ils ont donc mangé le grain de Canaan et la manne a cessé. Ils ont eu une forme de nourriture pendant quarante ans. Puis, ils ont mangé le pain ou le fruit de la Terre Promise. Ils ont mangé du vieux grain ou c'était la Gerbe Agitée, le premier jour de la semaine étant le premier Jour Saint des Pains sans Levain. Il est considéré qu'ils ont mangé du vieux grain. Le nouveau grain ne peut pas être consommé avant l'offrande de la Gerbe Agitée.

 

Josué 5:13-15 montre que l'Éternel est intervenu dans leur établissement. Christ est le Capitaine des armées de Dieu.

 

Josué 5:13-15 13 Comme Josué était près de Jéricho, il leva les yeux, et regarda. Voici, un homme se tenait debout devant lui, son épée nue dans la main. Il alla vers lui, et lui dit : Es-tu des nôtres ou de nos ennemis ? 14 Il répondit : Non, mais je suis le chef de l'armée de l'Éternel, j'arrive maintenant. Josué tomba le visage contre terre, se prosterna, et lui dit : Qu'est-ce que mon seigneur dit à son serviteur ? 15 Et le chef de l'armée de l'Éternel dit à Josué : Ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est saint. Et Josué fit ainsi. (LSG)

 

Il a dit la même chose à Moïse au Sinaï.

 

Josué 6:1-16 montre que l'Éternel avait donné la ville à Israël. La Pâque symbolise l'action primaire dans la chute des nations. Le premier-fruit était Christ et Christ était cette roche qui a détruit les empires mondiaux, dans Daniel 2. Christ était l'action primaire dans la chute des nations, dans les sept trompettes de l'Apocalypse, c'est-à-dire le renversement des royaumes terrestres, la chute des systèmes mondiaux, à la fin de cet âge.

 

Nous nous concentrons ici sur le symbolisme de la Pâque. Le symbolisme a rapport au dernier jour, c'est-à-dire le dernier jour de la Fête des Pains sans Levain. La Pâque devait être observée, afin que Jéricho tombe. C'est seulement quand nous observerons la Pâque correctement que les nations seront renversées, dans les Derniers Jours. Jéricho est tombée le dernier jour de la Fête des Pains sans Levain. Cette séquence indique le processus au retour du Messie, comme Capitaine des armées de l'Armée.

 

Pâque 3 : Gédéon

 

La Pâque suivante est celle de Gédéon. D’après Juges 6 :1, à la deuxième Pâque, Israël a reçu le pays en héritage. La première Pâque a sorti Israël d'Égypte. À la troisième Pâque, Israël a perdu son héritage en commettant le mal.

 

Juges 6:1-3 1 Les enfants d'Israël firent ce qui déplaît à l'Éternel ; et l'Éternel les livra entre les mains de Madian, pendant sept ans. 2 La main de Madian fut puissante contre Israël. Pour échapper à Madian, les enfants d'Israël se retiraient dans les ravins des montagnes, dans les cavernes et sur les rochers fortifiés. 3 Quand Israël avait semé, Madian montait avec Amalek et les fils de l'Orient, et ils marchaient contre lui. (LSG)

 

Israël a été livré entre les mains des Madianites pendant sept ans. Ils étaient les fils de Ketura, par Abraham. Les Amalécites et eux étaient cruels. Ils détruisaient tout sur leur passage. Dieu les a utilisés pour punir Israël. Israël a développé des cavernes pour lutter contre eux. Les Madianites venaient contre eux et pillaient la terre. Israël a alors fait appel à l'Éternel. Israël s'est repenti de son idolâtrie. Par cet exemple, Dieu montre qu'en nous repentant, Il restaurera notre héritage.

 

La repentance a pris place au temps de la Pâque, et le peuple s’est tourné vers Dieu et Il a entendu leurs prières et a ensuite envoyé un prophète au peuple d’Israël. Le discours fait référence à la Pâque originale et à la suppression de la nation d’Égypte et la sortie de l’esclavage.

 

Juges 6:8-10 8 l'Éternel envoya un prophète aux enfants d'Israël. Il leur dit : Ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël : Je vous ai fait monter d'Égypte, et je vous ai fait sortir de la maison de servitude.9 Je vous ai délivrés de la main des Égyptiens et de la main de tous ceux qui vous opprimaient ; je les ai chassés devant vous, et je vous ai donné leur pays. 10 Je vous ai dit : Je suis l'Éternel, votre Dieu ; vous ne craindrez point les dieux des Amoréens, dans le pays desquels vous habitez. Mais vous n'avez point écouté ma voix. (LSG)

 

Ils ont été envoyés dans la servitude pendant sept ans. Ils n'ont pas écouté la promesse de Dieu. Le résultat est clair dans le texte. L'Éternel Dieu a envoyé l'Ange de l'Éternel (Jésus Christ ; voir Zacharie 12:8 ; Hébreux 1:8-9) qui a parlé au fils de Joas (Gédéon).

 

Le moment de la délivrance a été fait au temps du Compte de l’Omer, à la fin de celui-ci, à la récolte de blé, puisque le mot normalement traduit par blé est utilisé dans Juges 6:11 lorsque Gédéon bat dans le pressoir pour cacher le grain aux Madianites. La délivrance s’est donc produite après la séquence de la Pâque et du Compte de l’Omer jusqu’à la Pentecôte.

 

Juges 6:12-13 12  L'ange de l'Éternel lui apparut, et lui dit : L'Éternel est avec toi, vaillant héros ! 13 Gédéon lui dit : Ah ! mon seigneur, si l'Éternel est avec nous, pourquoi toutes ces choses nous sont-elles arrivées ? Et où sont tous ces prodiges que nos pères nous racontent, quand ils disent : L'Éternel ne nous a-t-il pas fait monter hors d'Égypte ? Maintenant l'Éternel nous abandonne, et il nous livre entre les mains de Madian ! (LSG)

 

Ils n'ont pas fait le rapport entre leur idolâtrie et leur malheur ! Ils ne savaient même pas qu'ils étaient idolâtres. Ce concept s'applique aux nations d'aujourd’hui. Cette nation a reçu son héritage pour que les élus soient extraits. Quand les élus suivront des faux dieux et des faux systèmes, la protection sera alors enlevée et nous serons envoyés en captivité, jusqu'à ce que nous nous repentions. Les élus eux-mêmes ne semblent pas comprendre ce fait. C'est de cette façon que l'Éternel nous punira. Il donnera à nos ennemis un cœur de pierre pour traiter avec nous. Par exemple, aujourd'hui, certaines églises modernes ont des obélisques, comme des flèches, au sommet de leurs bâtiments d'église. Deutéronome 16:21 interdit leur érection. Le verset se réfère à un asherah, qui est traduit à tort comme bosquet. L'asherah est un phallus ou un obélisque sacré au dieu soleil (appelé ben ou benben par les Égyptiens ; voir Interpreter’s Dictionary of the Bible, art. ‘Obelisk’, et la Companion Bible. Appendice 42).

 

Nous devons nous détourner de nos pratiques idolâtres, sinon nous perdrons l'héritage que nous avons reçu au cours des deux cents dernières années. Suivre un faux dieu nous enverra en captivité. Ce qui arrive à la nation est une réflexion sur ce que les élus font. Le bien-être de la nation dépend des activités des élus. Dieu veut l'obéissance. Mais chacun fait ce qui est juste à ses propres yeux, ces Derniers Jours ; et les gens périront.

 

Le moment de l'activité, dans Juges, est relié à la séquence de la Pâque, que la nation n'observait plus jusqu’à ce qu’ils se soient tournés vers Dieu dans le repentir. Après leur repentir, Il les a entendu et a produit leur délivrance. Une telle action pointait aussi vers la Pentecôte qui a délivré l’Église et lui a donné l’Esprit Saint en 30 EC.

 

Juges 6:20-21 20 L'ange de Dieu lui dit : Prends la chair et les pains sans levain, pose-les sur ce rocher, et répands le jus. Et il fit ainsi. 21 L'ange de l'Éternel avança l'extrémité du bâton qu'il avait à la main, et toucha la chair et les pains sans levain. Alors il s'éleva du rocher un feu qui consuma la chair et les pains sans levain. Et l'ange de l'Éternel disparut à ses yeux. (LSG)

 

Ils s'étaient tournés vers l'idolâtrie et avaient abandonné les festivals. Par ses actions ici, Christ rétablissait la Pâque et le Compte de l’Omer jusqu’au Festival de la Pentecôte – la Loi.

 

Juges 6:27  Gédéon prit dix hommes parmi ses serviteurs, et fit ce que l'Éternel avait dit ; mais, comme il craignait la maison de son père et les gens de la ville, il l'exécuta de nuit, et non de jour. (LSG)

 

Dix est le nombre traditionnel de personnes par ménage pour le sacrifice de la Pâque, et cela a une signification ici. Christ avait onze hommes et un qui était un démon. Gédéon plus dix égalait les Apôtres loyaux avec Christ, qui était le Yahovah mentionné ici parlant avec Gédéon.

 

Gédéon avait peur de démolir l'autel de Baal durant le jour, parce que les gens pensaient que c'était impie. Cependant, Gédéon a démoli l'autel de Baal et brisé les objets de sacrilège. Un asherah est ce dont il est question ici, pas un bosquet. C'est un mât - un phallus. Les gens avaient commencé à adorer ces choses en Israël, au point où ils pensaient que c'était impie de les enlever ! La même situation arrive aussi aujourd'hui. Au lieu d'adorer Dieu, comme Christ l'a ordonné, les gens adoptent des faux dieux, du Trinitarisme au simple matérialisme, qui est devenu un des plus grands dieux de cette nation. Ils sont aveugles et ne peuvent pas voir. Une fois qu'on adopte un faux système, la Bible dit qu'on est soumis à une forte illusion. Ces gens ont également voulu punir Gédéon pour avoir enlevé les idoles ou, plus particulièrement, les asherahs. L'asherah ou le phallus a été appelé bosquet dans certaines traductions pour obscurcir le texte.

 

Juges 6:30-31 30 Alors les gens de la ville dirent à Joas : Fais sortir ton fils, et qu'il meure, car il a renversé l'autel de Baal et abattu le pieu sacré qui était dessus. 31 Joas répondit à tous ceux qui se présentèrent à lui : Est-ce à vous de prendre parti pour Baal ? est-ce à vous de venir à son secours ? Quiconque prendra parti pour Baal mourra avant que le matin vienne. Si Baal est un dieu, qu'il plaide lui-même sa cause, puisqu'on a renversé son autel. (LSG)

 

Joas a dit de laisser Baal plaider pour lui-même. S'il était un vrai dieu, il pouvait alors lutter contre l'Ange de l'Éternel ! Mais ce n'était pas le cas. L'Ange de l'Éternel a donc libéré Israël de la main des Madianites. Cela fait partie d'une séquence. En fait, par cette troisième séquence, Israël a été restauré.

 

L’Établissement des Ordonnances du Temple

 

L'histoire nous amène ensuite au temps de David et de Salomon. David a établi les ordonnances du Temple. Dans 1Chroniques 23:24, David a établi le système qui durerait jusqu'à Christ. L'Éternel Dieu avait dit par David qu'Israël devait demeurer à Jérusalem pour toujours. Il a établi les systèmes pour les Nouvelles Lunes, les Sabbats, etc.

 

1Chroniques 23:31  et à offrir continuellement devant l'Éternel tous les holocaustes à l'Éternel, aux sabbats, aux nouvelles lunes et aux fêtes, selon le nombre et les usages prescrits. (LSG)

 

David avait établi les ordonnances - mais il n'a pas construit le Temple. La tâche a été confiée à Salomon. Le Temple de Salomon avait dix chandeliers. Celui de David en avait un. David était toujours sous les ordonnances de Moïse. À partir de 2Chroniques 8:12-13, Salomon a établi d'autres ordonnances et sous-systèmes avec le Temple. Il y a donc eu l'établissement d'ordonnances avec le Temple. Dans cette séquence, nous voyons qu'il y a eu trois groupes de Pâques, puis l'établissement du Temple.

 

2Chroniques 8:12-13 12 Alors Salomon offrit des holocaustes à l'Éternel sur l'autel de l'Éternel, qu'il avait construit devant le portique. 13 Il offrait ce qui était prescrit par Moïse pour chaque jour, pour les sabbats, pour les nouvelles lunes, et pour les fêtes, trois fois l'année, à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines, et à la fête des tabernacles. (LSG)

 

Le symbolisme du Nouveau Testament a été établi ici ; cependant, il n'y a eu aucun changement dans la structure de l'adoration. Le plan de base est resté le même, parce que le Plan du Salut n'a pas changé. La nouvelle structure devait devenir un édifice spirituel composé de gens. Le Plan du Salut est évident, à partir de l'Ancien Testament et du Nouveau Testament aussi. Vous pouvez le voir dans chacun, mais vous avez besoin des deux Testaments pour assurer que la structure n'est pas pervertie.

 

Pâque 4 : Ézéchias

 

La quatrième grande Pâque a été après la construction du Temple, pendant le règne d'Ézéchias. La nation était retombée dans l'idolâtrie sous Ahaz. C'était tellement grave que le Temple n'a pas pu être restauré à temps pour le sacrifice du 14 Nisan. Ils ont ainsi manqué la Pâque de deux jours. Israël était pollué ! Ils avaient sombré si bas dans l'apostasie, dû à l'échec du sacerdoce, qu'ils ont eu besoin de se re-sanctifier. C'est le problème ce siècle-ci. Israël et le sacerdoce sont dans un état spirituel déchu. Ce processus de re-sanctification est évident dans cette Pâque.

 

2Chroniques 29:17  Ils commencèrent ces purifications le premier jour du premier mois ; le huitième jour du mois, ils entrèrent dans le portique de l'Éternel, et ils mirent huit jours à purifier la maison de l'Éternel ; le seizième jour du premier mois, ils avaient achevé. (LSG)

 

Le septième jour de Nisan était pour la sanctification des simples et des affligés. La sanctification l'aurait pris en considération.

 

Ézéchias a ordonné de sacrifier sept taureaux, sept agneaux, etc. pour purifier la nation. Cet égarement symbolise le grand égarement des élus dans les Derniers Jours. Cela a rapport à l'apostasia. Ce n'est pas un égarement en nombre, mais en compréhension.

 

2Chroniques 29:22-24 22 Les sacrificateurs égorgèrent les bœufs, et reçurent le sang, qu'ils répandirent sur l'autel ; ils égorgèrent les béliers, et répandirent le sang sur l'autel ; ils égorgèrent les agneaux, et répandirent le sang sur l'autel. 23 On amena ensuite les boucs expiatoires devant le roi et devant l'assemblée, qui posèrent leurs mains sur eux. 24 Les sacrificateurs les égorgèrent, et répandirent leur sang au pied de l'autel en expiation pour les péchés de tout Israël ; car c'était pour tout Israël que le roi avait ordonné l'holocauste et le sacrifice d'expiation. (LSG)

 

2Chroniques 29:30  Puis le roi Ézéchias et les chefs dirent aux Lévites de célébrer l'Éternel avec les paroles de David et du prophète Asaph ; et ils le célébrèrent avec des transports de joie, et ils s'inclinèrent et se prosternèrent. (LSG)

 

Le Psaume 133 (le Cantique des degrés) a rapport à cette situation. Ézéchias avait restauré le royaume pour recevoir la bénédiction de Christ, comme l'Ange de Yahovah (Jéhovah). Ils n'étaient plus sanctifiés. Nous pouvons enlever le sacrifice de Christ par notre propre échec, comme ils l'ont fait ! Psaume 133 déclare :

 

Psaume 133 1 Cantique des degrés. De David. Voici, oh ! qu'il est agréable, qu'il est doux pour des frères de demeurer ensemble ! 2 C'est comme l'huile précieuse qui, répandue sur la tête, descend sur la barbe, sur la barbe d'Aaron, qui descend sur le bord de ses vêtements. 3 C'est comme la rosée de l'Hermon, qui descend sur les montagnes de Sion ; Car c'est là que l'Éternel envoie la bénédiction, la vie, pour l'éternité. (LSG)

 

Nous voyons donc la restauration de la nation.

 

Pâque 5 : Josias

 

La cinquième Pâque a été celle de Josias (2Chroniques 35:1). Dans 2Chroniques 35:10-18, ils ont observé la Fête des Pains sans Levain pendant sept jours. La Pâque a été rôtie (2Chron. 35:13), mais les autres offrandes saintes ont été bouillies dans des pots. Cela peut être l'origine de la confusion concernant l'utilisation du terme générique pour la cuisson. Les sacrificateurs ont été occupés tout l'après-midi du 14 Nisan. Par conséquent, les Lévites ont préparé pour eux, pour les sacrificateurs, les fils d'Aaron, et pour les chantres d'Asaph. Les sacrificateurs ont été occupés jusqu'au soir. Les préparatifs ont continué tout l'après-midi du 14 Nisan. L'affirmation que le début du 14 Nisan était le temps pour le sacrifice de la Pâque est donc un non-sens. 2Chroniques 35:18 déclare :

 

2Chroniques 35:18  Aucune Pâque pareille à celle-là n'avait été célébrée en Israël depuis les jours de Samuel le prophète ; et aucun des rois d'Israël n'avait célébré une Pâque pareille à celle que célébrèrent Josias, les sacrificateurs et les Lévites, tout Juda et Israël qui s'y trouvaient, et les habitants de Jérusalem. (LSG)

 

Ils ont observé la Pâque et les Pains sans Levain pendant sept jours (2Chroniques 35:17). La 18ème année de Josias, contrairement à ce qui est pensé, n'était pas un Jubilé. C'était la première année d'un nouveau Jubilé ou une année de retour. Ce n'était pas une année de Jubilé. La restauration du Jubilé est arrivée à ce moment-là. Le Jubilé peut être déterminé à partir d'Ézéchiel 1:1. Cette année était la 30ème année du Jubilé, la date connue de la captivité de Jojakim. Les Jubilés peuvent donc être restaurés pour la mise en œuvre de la structure millénaire. Cette Pâque était la deuxième restauration du Temple. Le Temple a dû être restauré trois fois ! Les premières Pâques étaient pour l'établissement de la nation. Les restaurations étaient pour expliquer la séquence du développement du royaume, autant dans les nations que dans l'individu.

 

Pâque 6 : Esdras

 

La troisième restauration a été dans Esdras 6:3 et Esdras 9. À partir de ce texte, nous établissons que nous avons affaire avec la Maison d'Éloah et sa restauration. Cette fois, le Temple a été détruit. Israël a été envoyé en captivité pour son idolâtrie. Dieu n'a pas suscité une nation pour prendre le contrôle de leur territoire. Ils ont été emmenés captifs dans une terre étrangère, parce qu'ils n'ont pas appris leur leçon. Israël et des élus sont donc traités sur une base progressive, jusqu'à ce que nous comprenions. Le Temple est la Maison de Dieu (Elahh (chaldéen) ou Éloah (hébreu)). D'Esdras 7:12, nous voyons que c'est aussi la Loi de Dieu (Éloah ou Elahh). Nous parlons de Dieu le Père. C'est Sa volonté et Sa Maison. Dans Esdras 6:9-12, nous voyons que des sacrifices sont offerts pour établir le royaume. D'Esdras 6:15-22, nous voyons que le Temple a été terminé dans le règne du roi Darius.

 

Esdras 6:15  La maison fut achevée le troisième jour du mois d'Adar, dans la sixième année du règne du roi Darius. (LSG)

 

Adar était le dernier mois de l'année. La nation a consacré le Temple (Esdras 6:16-17) en sacrifiant 100 taureaux, etc. Ils ont établi les divisions (Esdras 6:18) et ensuite observé la Fête (Esdras 6:19).

 

Esdras 6:19  Les fils de la captivité célébrèrent la Pâque, le quatorzième jour du premier mois. (LSG)

 

Cette Pâque semble être la Pâque mentionnée dans le Papyrus de la Pâque, dans les lettres araméennes d'Éléphantine (tr. Ginsburg, Pritchard Ancient Near East etc., vol. 1).

 

Esdras 6:22  Ils célébrèrent avec joie pendant sept jours la fête des pains sans levain, car l'Éternel les avait réjouis en disposant le roi d'Assyrie à les soutenir dans l'œuvre de la maison de Dieu, du Dieu d'Israël. (LSG)

 

Le sacerdoce a été purifié. C'est une exigence continuelle. Ils s'étaient souillés. On peut seulement se poser la question : Pourquoi retombaient-ils chaque fois que Dieu les relevait ?

 

Le temps de la construction du Temple est significatif. Il est important d'établir le temps, à cause de sa signification pour les soixante-dix semaines d’années de Daniel 9:25 et suiv. Ces six restaurations menaient jusqu'au Messie. Le roi ici était Darius II, et non pas Darius I (voir Esdras 4 qui prouve ce point : voir aussi l'étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 013)). Les soixante-dix semaines d’années vont de Darius II à 70 CE. Le Temple mentionné par Ésaïe (Ésaïe 19:19) devait être construit en Égypte, à Heliopolis, sur le site Leontopolis, par Onias IV, qui s'est enfui à Alexandrie durant le règne de Ptolémée Philometor. Ce Temple a duré approximativement de 160 BCE à 71 CE, quand il a été fermé par Vespasien (voir aussi l'Appendice 81 de la Companion Bible). Les sacrifices avaient lieu aux deux sites durant cette période.

 

Lorsqu'il était enfant, Christ a été à ce Temple, pendant la période que sa famille était en Égypte. Ils ont maintenu la Foi intacte (et pendant sa vie entière) pour accomplir la prophétie j'ai appelé mon fils hors d'Égypte (Osée 11:1; Matthieu 2:15). Les Juifs de Jérusalem étaient jaloux du Temple là-bas ; néanmoins, il a dû être fermé aussi, en 71 CE, pour que les soixante-dix semaines d’années puissent être achevées et l'autorité transférée à l'Église.

 

Les soixante-dix semaines d’années ont été mal situées, autant par les Juifs que par les Chrétiens. Les Chrétiens voulaient que la période prenne fin en 27 CE. C'était prétendument le début du ministère de Christ. Cela devait correspondre à Daniel 9:25, comme une prophétie concernant le Messie (KJV), ce qu'elle n'était pas. Jean le Baptiste a commencé à prêcher en octobre 27 CE. Christ a commencé à prêcher à l'emprisonnement de Jean, qui a eu lieu après la Pâque de 28 CE, qui était une année de retour dans le nouveau Jubilé. Christ a commencé sa restauration dans le nouveau cycle de quarante Jubilés.

 

Pâque 7 : Le Messie

 

Pour mettre fin aux systèmes mondiaux et faire l'expiation pour le péché, Dieu a donné l'agneau de la dernière grande Pâque : Christ. C'était pour introduire la vertu avec Christ. Il est important de comprendre la structure globale. La période en question va de la restauration du Temple à Jésus Christ. Il y a un temps et une séquence spécifiques qui doivent être examinés séparément. Cet Avènement du Messie est la septième grande Pâque. Genèse 3:15 a montré que Jésus Christ était la postérité de la femme. L'Agneau de la Pâque est un concept utilisé jusque dans l'Apocalypse. L'Agneau de Dieu est mentionné environ vingt-huit fois dans l'Apocalypse.

 

Apocalypse 21:14 montre que les Apôtres appartenaient à l'Agneau. Apocalypse 22:3 montre que le Trône est celui de Dieu et de l'Agneau. L'Agneau (de la Pâque) est une histoire fondamentale pour le Plan de Dieu. Son nom sera sur leurs fronts. Les élus seront scellés et l'Agneau prendra le Trône de Dieu. Il y est assis en tant que l'Agneau de Dieu. Cette histoire est fondamentale pour la Pâque. Tous les élus partageront le titre d'Étoile du Matin avec Christ, quand il prendra possession de son règne (2Pierre 1:19 (tr. étoile du jour); Apoc. 2:28; 22:16).

 

Comprendre la Structure des Pâques :

 

La Vie de l'Homme

 

La vie d'un homme est de 70 ans. Nous devenons un adulte à 20 ans et nous avons ainsi 50 ans de vie adulte. C'est un Jubilé de sept cycles. Durant cette période, Dieu s'occupe des individus. Ce concept est relié à la construction du Temple. Ce que les mesures signifient de même que leur rapport avec l'être humain sont une question séparée. Le cycle est aussi compris par les Pâques.

 

L'Homme et le Jubilé

 

Dans la séquence des sept Pâques, on retrouve une structure de sept grands cycles. Il y a sept ans dans chaque cycle et leur somme constitue la période du Jubilé de 49 ans plus un an de repos - le cinquantième. Dans chacune des années, il y a sept Jours Saints. Ceux-ci ont aussi rapport au Jubilé. Ce Jubilé explique comment Dieu a affaire à l'homme, pendant sa vie. Le symbolisme de cette séquence est répété sous la forme de la séquence des sept Églises, dans Apocalypse 2 et 3.

 

Les Arbres

 

Le développement de l'homme est expliqué par la parabole des deux arbres.

 

Genèse 2:9  L'Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l'arbre de la vie au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal. (LSG)

 

Genèse 2:9 traite de ‘l'arbre de la vie’ et de ‘l’arbre de la connaissance du bien et du mal’. Les oliviers symbolisent aussi la complétion de la connaissance et l'épanchement de la puissance de l'Esprit.

 

Zacharie 4:3-6 dit :

 

Zacharie 4:3-6 3 et il y a près de lui deux oliviers, l'un à la droite du vase, et l'autre à sa gauche. 4 Et reprenant la parole, je dis à l'ange qui parlait avec moi : Que signifient ces choses, mon seigneur ? 5 L'ange qui parlait avec moi me répondit : Ne sais-tu pas ce que signifient ces choses ? Je dis : Non, mon seigneur. 6 Alors il reprit et me dit : C'est ici la parole que l'Éternel adresse à Zorobabel : Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon esprit, dit l'Éternel des armées. (LSG)

 

Ces deux oliviers étaient de chaque côté du vase qui contenait l'huile de l'Esprit Saint. Les élus sont ce vase. Ce symbolisme est repris dans le concept des Deux Témoins d'Apocalypse 11:3. Les deux oliviers indiquent deux résurrections et l'Avènement de deux Messies, précédés par deux prophètes. Jean le Baptiste était le précurseur de cette activité. Sa fonction sera répétée dans l'esprit d'Élie (Malachie 4:5-6). Ce n'est pas clair si cette fonction est vraiment entreprise par un des Témoins. Jérémie 4:15 et suivants semblent indiquer une fonction antérieure, au moins.

 

Il est important que nous comprenions le concept des arbres, si nous recherchons le développement spirituel.

 

Luc 3:7-14 7 Il disait donc à ceux qui venaient en foule pour être baptisés par lui : Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir ? 8 Produisez donc des fruits dignes de la repentance, et ne vous mettez pas à dire en vous-mêmes : Nous avons Abraham pour père ! Car je vous déclare que de ces pierres Dieu peut susciter des enfants à Abraham. 9 Déjà même la cognée est mise à la racine des arbres : tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu. 10 La foule l'interrogeait, disant : Que devons-nous donc faire ? 11 Il leur répondit : Que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n'en a point, et que celui qui a de quoi manger agisse de même. 12 Il vint aussi des publicains pour être baptisés, et ils lui dirent : Maître, que devons-nous faire ? 13 Il leur répondit : N'exigez rien au delà de ce qui vous a été ordonné. 14 Des soldats aussi lui demandèrent : Et nous, que devons-nous faire ? Il leur répondit : Ne commettez ni extorsion ni fraude envers personne, et contentez-vous de votre solde. (LSG)

 

Ne prêchez pas simplement l'avertissement de fuir la colère à venir. Nous avons un travail à faire. Modifier notre comportement et enseigner le repentir au monde. Ne soyez pas concernés par des lieux de sécurité (voir l’étude La Place de Refuge (No. 194)).

 

Nous sommes les enfants suscités des pierres, parce que Juda (les Juifs) s’est détourné de Christ. Si les Juifs s'étaient repentis, cela aurait été une autre histoire. Les Juifs auraient été le sacerdoce et, ainsi, il ne se serait pas étendu au-delà de Lévi. Dieu savait que ce ne serait pas le cas. En réalité, Il ne désirait pas qu'il en soit ainsi. L'arbre de Juda a donc été abattu. Il n'a pas porté de fruit. Le sacerdoce et les oracles ont été donnés à une autre nation, c'est-à-dire l'Israël spirituel. L'Église est donc obligée d'accomplir. De nouvelles pierres seront suscitées pour remplacer celles qui n'accomplissent pas. Néanmoins, Juda comprendra dans les Derniers Jours et prendra possession de son héritage. Si l'Esprit Saint était en Juda, ils auraient étendu le salut aux Païens, mais ils ne l'ont pas fait. Ils ne mangeraient même pas avec eux.

 

Les Sept Années de l'Arbre

 

L'Israël Spirituel est développé selon la séquence du cycle de sept ans, comme c'est expliqué dans la parabole de l'arbre.

 

Luc 13:6-9 6 Il dit aussi cette parabole : Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint pour y chercher du fruit, et il n'en trouva point. 7 Alors il dit au vigneron : Voilà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n'en trouve point. Coupe-le : pourquoi occupe-t-il la terre inutilement ? 8 Le vigneron lui répondit : Seigneur, laisse-le encore cette année ; je creuserai tout autour, et j'y mettrai du fumier. 9 Peut-être à l'avenir donnera-t-il du fruit ; sinon, tu le couperas.

 

Dans Luc 13:6-9, le figuier ne devait pas être coupé. Les trois premières années étaient des années de croissance. La quatrième année en était une d'émondage et de fertilisation. La cinquième année est une année de grâce. La sixième année est l'année de l'homme, quand la personne est renvoyée au niveau de base de son développement. C'est le test. C'est notre année d'épreuve pour nous évaluer. La septième année est celle du repos. C'est fait en sept cycles. À chaque fois, nous continuons la croissance spirituelle. Après chaque Pâque, nous continuons le travail que nous avons à faire, peu importe ce que c’est. Nous produisons alors des fruits dignes du repentir. C'est quelque peu compliqué, mais c'est simplifié ici pour comprendre la structure. La construction du Temple est basée sur l'explication de ce système. Le Temple est une représentation physique du développement des élus, jusqu'à ce qu'ils entrent dans le Saint des Saints. On explique cette séquence aussi dans l'étude Samson et les Juges (No. 073).

 

Pour nous développer, nous devons travailler dur. Nous sommes appelés à une façon différente de compréhension. La seule façon d'y arriver est de s'entraider. Il n'y a aucun gagnant ou perdant. Nous devons tous nous aider à arriver au but. À chaque Pâque, nous devrions être prêts à continuer à l'étape suivante. Nous nous entraidons, particulièrement pendant la sixième année d'épreuve. Dieu nous évaluera sévèrement, pour voir si nous apprenons les lois de l'amour, la patience, la bonté et la vérité. Si nous ne nous aimons pas, Dieu nous testera pour démontrer ce point. Mais nous ne serons pas testés au-delà de notre endurance et on nous donnera une porte de sortie (1Corinthiens 10:13).

 

Avant la Pâque, la main de Dieu est levée - pour nous aider à croître. Nous voyons nos propres faiblesses. Nous ne devrions pas être découragés ! Nous ne devrions pas non plus être justes à nos propres yeux dans notre attitude envers l'autre. L'actif le plus grand que nous avons est notre relation avec Jésus Christ et le fait d'être au service de Dieu. Le deuxième actif est notre relation avec l'autre dans l'Esprit Saint. Nous devons courir pour gagner, mais franchir la ligne d'arrivée, la main dans la main. Nous avons une exigence de faire ainsi.

 

 

q

 



15/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 51 autres membres