LA PAROLE QUI SAUVE

LA PAROLE QUI SAUVE

La vie et le besoin de la Présence de Dieu - Marcello Tunasi

 


L’homme est un arbre renversé dont les racines se trouvent au ciel et les fruits poussent sur la terre. Il a vocation de reproduire la vie du ciel sur la terre, à l’image de cet arbre dont les racines sont au ciel.

Tout commence dans le livre de Genèse (Genèse 1 et 3) où Dieu nous présente le tableau d’un homme et d’une femme vivant dans sa présence. Le jardin d’Eden est l’image de la prospérité, de la fécondité et de tout ce qui construit et édifie la vie de l’individu ainsi que celle de sa société.

De même que le poisson est condamné à vivre dans l’eau, l’oiseau dans l’air, autant l’homme est condamné à vivre dans la Présence de Dieu. La vie de l’homme est le type du bâton d’Aaron qui avait fleuri pour avoir été exposé dans la présence de Dieu. Ce miracle témoignait l’approbation de Dieu vis-à-vis de l’homme qu’il avait admis à son service.

 

7 Moïse déposa les verges devant l'Eternel, dans la tente du témoignage.8 Le lendemain, lorsque Moïse entra dans la tente du témoignage, voici, la verge d'Aaron, pour la maison de Lévi, avait fleuri, elle avait poussé des boutons, produit des fleurs, et mûri des amandes.Lire la suite

L’homme est un arbre renversé dont les racines se trouvent au ciel et les fruits poussent sur la terre. Il a vocation de reproduire la vie du ciel sur la terre, à l’image de cet arbre dont les racines sont au ciel.
La présence de Dieu est plus importante que la vie, car si vous l’enlevez, la vie n’existe plus parce qu’elle en est la substance.

Dieu ne nous oblige pas à vivre dans sa Présence mais il nous le recommande fortement. Le jour où Adam et Eve ont décidé de quitter cette Présence, Dieu leur a ouvert la porte. Mais combien tragique fut leur fin ?

Imaginons maintenant le monde actuel évoluant dans la Présence de Dieu. Il n’y aurait certainement pas de prisons, ni d’hôpitaux, ni de guerres, ni de terrorisme, etc : ce serait le monde idéal tant recherché par l’homme.

La maladie du monde actuel n’est pas principalement causée par un manque de démocratie, d’organisation ou de leadership. La maladie de notre monde est due à l’absence de la Présence de Dieu. Même les problèmes des églises ne sont pas d’abord dus à l’insuffisance des moyens financiers ou logistiques comme l’estiment certains, mais c’est l’absence de Dieu dans le bâtiment où il est invoqué.

Dans la Bible, I-Kabod ou la prise de l’arche de Dieu, n’était pas liée à la faiblesse de l’armée d’Israël dans son combat contre l’ennemi philistin, mais à l’absence de la Présence de Dieu sur le champ de bataille aux côtés de son armée.

 

21 Elle appela l'enfant I-Kabod, en disant : La gloire est bannie d'Israël ! C'était à cause de la prise de l'arche de Dieu, et à cause de son beau-père et de son mari.22 Elle dit : La gloire est bannie d'Israël, car l'arche de Dieu est prise !

Voilà la véritable source de leur malheur. En soi, c’est la Présence de Dieu qui donne la vie et la maintient. Le refus de cette Présence est donc le rejet même de la vie.

Source : Extrait du Livre Découvre et Expérimente sa Présence avec Le Pasteur Marcello J. Tunasi 

Cette pensée du jour a été écrite par Marcello Tunasi


04/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres